Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vous en avez assez de cette bande de racailles ? Eh ben on va vous en débarrasser.

Nicolas Sarkozy, novembre 2005

La racaille était à l'Elysée

On vit de drôles d’heures depuis hier avec la garde à vue puis la mise en examen de Sarkozy. Des heures jouissives diront certains, tant le chantre de la « tolérance zéro » nous aura pourri la vie pendant cinq ans. L’UMP, débordée par les affaires, n’a pour se défendre que l’argument fallacieux du complot socialo-bolchevik fomenté par les juges rouges. Et martèle hypocritement le droit légitime à la « présomption d’innocence », présomption sur laquelle Nicolas Sarkozy lui-même, autrefois, s’asseyait allégrement :

La police française vient d'arrêter Yvan Colonna, l'assassin du préfet Erignac.

Présomption d'innocence ? Juillet 2003

En vérité, la situation prête davantage à hurler qu’à rire. Les médias sarkolâtres, qui espéraient tant le retour de leur champion à la rentrée, vont s’efforcer de rattraper le coup en invitant le mis en examen à se défendre sous le feu des projecteurs. Ne devrait-on pas laisser la Justice faire sereinement son œuvre ?

La racaille était à l'Elysée

Une pensée amère également pour tous les gogos qui, lors des présidentielles de 2007, se sont laissés séduire par le candidat Sarkozy. J’en connais personnellement qui défendaient becs et ongles le messie à talonnettes. Ce sont souvent les mêmes qui désormais cèdent aux sirènes lepénistes. Ils ont choisi la fuite en avant, vers le toujours pire.

Quand la politique n’est plus perçue que comme un panier de crabes, il est urgent de modifier en profondeur le système. Quand la 5ème République semble ériger l’irresponsabilité en dogme, il est nécessaire de s’en débarrasser. Passons à une 6ème République, passons à une nouvelle Constitution, passons au référendum révocatoire, aux lois d’initiative populaire, et à une parfaite séparation de la politique, de la finance et des médias.

Avant que l’idéal républicain ne soit purement et simplement jeté à la poubelle par l’extrême droite avec laquelle les sarkozystes ont si souvent flirté.

La racaille était à l'Elysée
Tag(s) : #Sarkozy, #UMP, #Justice, #6ème République, #Front de Gauche